// archives

Actualités

Présntation de la pièce théâtrale intitulée « Parlons-en : il n’y a plus rien à cacher« à la salle Moulay ElHassan à Alhoceima

Dans le cadre du projet  »Plaidoyer pour une loi contre les violences  faites aux femmes », l’association BADES d’animation sociale et économique à Al-Hoceima et ses partenaires ont présenté au public la pièce théâtrale intitulée « Parlons-en : il n’y a plus rien à cacher »le mardi 20 septembre à 16h00 à la Salle Moulay El Hassan à Al-Hoceima.

Cette activité théâtrale s’inscrit dans le cadre d’un programme de plaidoyer législatif élaboré par Global Rights et ses partenaires ONGs locaux afin d’aboutir à la législation d’une loi contre les violences subites par les femmes.

Mise en scène par le Théâtre al Baladi de Taza, et organisée à Rabat par Global Rights en collaboration avec La Voix de la femme amazighe, le Barreau de Rabat, et l’Association des jeunes avocats de Khemisset,

La pièce du théâtre raconte l’histoire de trois femmes, Rahma, talayatmass et aarbia qui subissent de forts actes de violence de la part de leurs proches et de leurs entourages, ces actes de violence ont des conséquences néfastes sur leurs capacités morales, psychologiques et psychiques et conduisent les victimes à se réfugier dans le monde de frayeur et deviennent incapables de penser ou d’agir. Tout cela mène directement ou indirectement à des conséquences négatives sur le rôle fonctionnel des institutions et sur le budget de l’Etat.

Pour élaborer la pièce, Global Rights et ses ONG partenaires ont effectué des sondages, des évaluations auprès des institutions non traditionnelles publiques et privées telles que les syndicats, les employeurs, les écoles, les établissements médicaux et les compagnies d’assurance pour recueillir des informations et des anecdotes qui illustrent comment la violence à l’égard des femmes impacte fortement sur les ressources humaines et financières de ces institutions.  Cette collecte d’exemples de la réalité quotidienne au Maroc a été utilisée pour informer et inspirer cette pièce de théâtre.

Les ONG locales partenaires dans cette initiative sont : Association Amal pour la femme et le développement (El Hajeb), Association el Amane pour le développement de la femme (Marrakech), Association Tawaza pour le plaidoyer de la femme (Martil), Association Tafiil Moubadarat (Taza), Association Tafoukt Souss pour le développement de la femme (Agadir), La Voix de la femme amazighe (Rabat), Espace Draa de la femme et du développement (Zagora), Association Bades (Al Hoceima), Association des jeunes avocats (Khemisset), et Espace Oasis Tafilalet pour le développement (Rissani).

Ce projet est réalisé grâce au soutien financier de l’Ambassade Royale des Pays-Bas à Rabat.